11/11/2008

Extrait du petit prince

decoration

C'est alors qu'apparut le renard :
- Bonjour dit le renard
- Bonjour, répondit poliment le petit prince, qui se retourna, mais ne vit rien.
- Je suis là, dit la voix, sous le pommier...
- Qui es tu ? dit le petit prince. Tu es bien joli.
- Je suis un renard, dit le renard.
- Viens jouer avec moi, lui proposa le petit prince. Je suis tellement triste...
- Je ne peux pas jouer avec toi, dit le renard. Je ne suis pas apprivoisé.
- Ah ! Pardon, fit le petit prince.
Mais après réflexion, il ajouta :
- Qu'est-ce que signifie "apprivoiser" ?
- Tu n'es pas d'ici, dit le renard, que cherches-tu ?
- Je cherche les hommes, dit le petit prince. Qu'est-ce que signifie "apprivoiser" ?

.../...

- C'est une chose trop oubliée dit le renard. Cela signifie "créer des liens".
- Créer des liens ?
- Bien sûr, dit le renard. Tu n'es encore pour moi qu'un petit garçon tout semblable à cent mille garçons. Et je n'ai pas besoin de toi. Et tu n'as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu'un renard semblable à cent mille renards. Mais si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre.Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde...

Antoine de Saint Exupéry

08/11/2008

Nous parents.....

Nous parents, nous voulons

« bien faire »...

Nous parents, nous voulons « bien faire » au lieu « d’être ».
Nous mettons trop d’énergie dans le « faire » et pas assez dans
« l’être ». Et une façon d’être c’est de ne pas faire.
Oui, aussi désorientant que cela puisse paraître. Si je m’identifie au
« bien faire » (trop faire) l’enfant n’a plus de référence claire en face
de lui. Il a une réponse de l’environnement qui lui donne le sentiment
qu’il est mauvais, inadéquat. Mais lui, sait bien que ce qu’il « fait »…
dit quelque chose d’important.
Quand un enfant pose un acte, il s’exprime ou tente de communiquer.
C’est cela le grand jeu de l’apprentissage difficile de la communication
dont les règles nous échappent car elles varient avec chaque
enfant.
Il y a une collusion trop fréquente entre expression et communication,
qui, d’ailleurs, va durer chez beaucoup d’adultes confondant
l’acte de communiquer et celui de s’exprimer.


 S’exprimer : c’est sortir quelque chose du dedans et le proposer à
l’extérieur. C’est poser un acte d’affirmation, une demande de reconnaissance.


 Communiquer : c’est établir une mise en commun. C’est se relier à
l’autre : « Voilà comment je te vois. Voilà ce que tu provoques en
moi ».


(Extrait de « Papa, Maman, écoutez-moi vraiment` », de Jacques Salomé)

Extrait de l'alchimiste

L'alchimiste , roman philosophique de Paulo Coelho ...J'ai adoré ce livre, j'ai grandi en y découvrant la sagesse. Je vous laisse ici un extrait , j'espère qu'il vous plaira.

J'en laisserai probablement d'autres quand l'envie et le besoin se feront sentir au fond de mon coeur.

Bonne lecture

espace_002

 Savoir écouter son coeur

« Pourquoi devons-nous écouter notre coeur ? demanda Santiago ce soir-là quand il firent halte.
- Parce que, là où sera ton coeur, là sera ton trésor.
- Mon coeur est agité, dit le jeune homme. Il fait des rêves, il se trouble, et il est amoureux d'une fille du désert. Il me demande des choses, me laisse des nuits et des nuits sans dormir quand je pense à elle.
- C'est bien. Ton coeur est vivant. Continue d'écouter ce qu'il a à te dire. »(...)

« Mon coeur est traître, dit le jeune homme à l'Alchimiste. Il ne veut pas que je continue.
- C'est bien, répondit l'Alchimiste. Cela prouve que ton coeur vit. Il est normal d'avoir peur d'échanger contre un rêve tout ce que l'on a déjà réussi à obtenir.
- Alors, pourquoi dois-je écouter mon coeur ?
- Parce que tu n'arriveras jamais à le faire taire. Et même si tu feins de ne pas entendre ce qu'il te dit, il sera là, dans ta poitrine, et ne cessera de te répéter ce qu'il pense de la vie et du monde.» (...)

« Mon coeur craint de souffrir, dit le jeune homme à l'alchimiste, une nuit qu'ils regardaient le ciel sans Lune.
- Dis-lui que la crainte de la souffrance est pire que la souffrance elle-même. Et qu'aucun coeur n'a jamais souffert alors qu'il était à la poursuite de ses rêves. »

Paulo Coelho, l'alchimiste

espace_002